Une carte littéraire pour se perdre dans les romans

Suites, la collection de livres de semi-poches des éditions Métaillé compte aujourd’hui plus de 250 titres. L’occasion pour l’éditeur de marquer le coup pour tenter de faire découvrir des textes parfois inédits et des reprises des grands classiques de la maison à petit prix.

Les cartes et la littérature sont loin d’être antithétiques, Houellebecq a tenté de le prouver. De la carte du tendre qui explorait le sentiment amoureux à la mappemonde réunissant plusieurs milliers d’ouvrages proposée par Babelio, cet outil d’explorateur peut être détourné pour offrir au lecteur un objet ludique et littéraire qui flattera son esprit cultivé. 

Aujourd’hui, c’est au tour des éditions Métailié de s’essayer à l’exercice. Pour mieux mettre en avant les ouvrages de cette collection, la maison propose une Carte des livres. L’idée est simple, à travers des régions thématiques, le lecteur est invité à se perdre au gré de ses envies jusqu’à trouver son prochain coup de cœur. 

En plus de la version numérique disponible ici, une version papier de la Carte  sera offerte par votre libraire pour tout achat d’un titre de la collection.

La Collection Suites de la maison existe depuis 1995 et compte aujourd’hui plusieurs centaines d’œuvres. L’aspect des ouvrages a évolué avec le temps pour devenir aujourd’hui reconnaissable par une typo épaisse, très lisible sur un fond de couleur. 

Cette opération s’inscrit dans une tradition commerciale de la maison. Comme le souligne la maison, chaque année les éditions Métailié mettent en place une opération de valorisation des œuvres via des cadeaux (sacs gratuits, carnets ou textes inédits, etc…).

Le projet se présente comme « un cadeau aux libraires pour les lecteurs ». À l’origine de l’idée, on trouve Julia Polack, ancienne attachée de presse de la maison. Forte de sa connaissance fine du catalogue, elle a dans un premier temps proposé de cartographier une partie des ouvrages. C’est ensuite Lise Detrigne, attachée de presse elle aussi, qui finalise le projet en l’applicant spécifiquement à la collection Suites. Pour échapper à notre horizon (semi) confiné, un stylo fantaisiste n’aurait en effet sans doute pas suffi.

Source : https://actualitte.com/article/100078/edition/une-carte-litteraire-pour-se-perdre-dans-les-romans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest